Pour ceux qui cherchent des solutions de protection individuelle

Le centre de formation DPG Training partage dès à présent les informations, les liens, les idées des utilisateurs, afin de travailler ensemble sur les solutions de protection individuelle, dans le cadre des démarches de santé et sécurité au travail. Nous mettons notre expérience et notre expertise au service des utilisateurs, mais également des distributeurs de tous les produits qui permettent de protéger les personnes au travail.



A très bientôt pour la suite du programme....



jeudi 23 décembre 2010

Qu'est-ce qu'une norme EPI ?

La normalisation fournit des documents de référence apportant des solutions à des problèmes techniques et commerciaux.
C'est un outil de:
  • développement économique
  • échange
  • de transparence
  • politique publique
Le CEN pour l'Europe et l'ISO pour l'international sont 2 institutions normatives qui ont passé un accord en 1991, à Vienne, accord révisé en 2001. Cet accord vise à harmoniser les 2 systèmes sous leadership ISO. C'est pourquoi de plus en plus de normes sont des équivalences EN/ISO.
Sur le territoire communautaire européen, les normes EN ont été harmonisées et donnent présomption de conformité aux exigences essentielles de la directive.

Deux directives européennes gouvernent les EPI:
  • la directive utilisateur : 89/656 (utilisation de produits marqués CE)
  • la directive fabricant : 89/686 (conception et mise sur le marché de produits marqués CE)
La définition des EPI dans la directive est la suivante : ...tout équipement destiné à être porté ou tenu par le travailleur en vue de le protéger contre un ou plusieurs risques susceptibles de menacer sa sécurité ou sa santé au travail, ainsi que tout complément ou accessoire destiné à cet objectif.

L'article 8 de la directive définit 3 catégories d'EPI. Ces catégories déterminent la documentation qui doit accompagner le produit, et le niveau des tests à passer.
  • catégorie I : risques mineurs (lésions superficielles)
  • catégorie II : risques intermédiaires
  • catégorie III : risques mortels ou à lésion irréversibles
Chaque famille de protection dispose d'une norme relative aux exigences essentielles (ex. EN420 pour les gants). Pour les catégories II et III, le fabricant peut choisir de faire passer des tests spécifiques relevant de normes nécessaires à la commercialisation du produit.
Ces tests sont réalisés auprès d'Organismes Notifiés appartenant à une liste européenne de laboratoires certifiés.En fonction des résultats des tests, l'ON délivre une AET (Attestation d'Examen CE de Type), valide la notice d'information et le dossier technique du produit. Le produit porte alors un marquage spécifique et est accompagné de sa notice d'utilisation. L'utilisateur peut également se procurer la fiche technique et le certificat de conformité du produit.
Pour les produits de catégorie III, un contrôle annuel de la qualité sera également effectué par un ON (marquage CE et 4 numéros).


Exemples de marquage:






Souhaitez-vous tester vos connaissances ?
<iframe src="https://spreadsheets.google.com/embeddedform?formkey=dG9GbVVlYk81ald2ZGprdlN6cndjVFE6MQ" width="760" height="2124" frameborder="0" marginheight="0" marginwidth="0">Chargement en cours...</iframe>

mercredi 3 novembre 2010

Qu'est-ce qu'une solution EPI ?

Un équipement de protection individuelle doit être une solution pour l'utilisateur.

Qu'entend-on par solution ?

Nous parlons de responsabilité : les dangers ont été identifiés, les risques évalués, la prévention et les mesures de protection collective ont été prises afin d'éliminer ou de réduire les risques, et parfois, un équipement de protection individuelle devra être utilisé afin de protéger la personne à son poste de travail.
Dans ce cas, l'équipement doit être adapté au niveau du risque (nous parlerons des niveaux de performance des produits) afin d'être suffisament performant en cas d'accident du travail, ou d'être en mesure de prévenir toute maladie professionnelle. La responsabilité de l'employeur est de sélectionner le produit approprié à la situation de travail, et de le mettre à la disposition du salarié. Des distributeurs ou des fabricants peuvent accompagner l'employeur dans ses choix, mais n'en porteront pas la responsabilité.
La lecture des informations normatives relatives aux produits est donc fondamentale, et fera l'objet d'une prochaine présentation.


Nous pouvons donc dire que la performance des produits représente la première partie de notre solution. Mais elle n'est pas suffisante en soi, surtout lorsque nous devons parler de protection, mais également d'efficacité et de productivité sur le poste de travail.

Si aucune norme internationale n’existe concernant la santé et la sécurité au travail, des référentiels ont été élaborés afin de mettre en place des démarches qualitatives intégrant la prévention et la sécurité dans l’entreprise, en impliquant l’ensemble des niveaux hiérarchiques. (ex. ILO-OSH 2001 au niveau international ; OHSAS au niveau européen ; et des référentiels nationaux comme le BS 8800 en UK ou le MASE en France). Une norme internationale ISO 26000 concernant la responsabilité sociale est en cours de réalisation.
La préoccupation d'un responsable de sécurité ou d'un chef d'entreprise est de pouvoir mettre en place des mesures de protection sans entraver la productivité de l'entreprise. Par ailleurs, il est très important de pouvoir être sûr que la protection sera portée, sans avoir à exercer une surveillance permanente.
Ce sont les raisons pour lesquelles l'ergonomie, le confort au porter, la praticité, l'esthétisme du produit, sont aussi importants que les performances face aux risques.

L'adaptation du produit au poste de travail ne relève donc pas de la seule adéquation de la performance au niveau de risque. La solution produit passe toujours par un compromis.
Il est donc très important de savoir lire les éléments normatifs du produit, mais également ses caractéristiques techniques. La caractéristique technique devient un argument convaincant lorsqu'elle répond précisément aux éléments cités précédemment.